L'histoire de Louize & Soyeuse


Il était une fois la rencontre entre un modèle de pull et d'une laine qui brille et qui tient chaud. C'est l'histoire d'un patron qui m'a tellement plu que je l'ai tricoté deux fois en six mois. Ca ne m'était jamais arrivé.

Ce pull, c'est le Louize de Bérengère Cailliau. Je l'avais repéré sur Instagram, un joli pull, un peu ample qu'on peut porter en toutes situations. Un point de dentelle simple mais efficace et des manches ballons, bref, il est passé en numéro 1 de la longue liste des pulls que je voulais me tricoter en moins de 5 secondes.


Et parce que c'est 2020, et qu'on était tous chez nous, je me suis dit que pour une fois, je pouvais bien me tricoter quelque chose pour moi toute seule. Et faire quelque chose pour soi-même pendant le confinement, c'était probablement la meilleure décision à prendre.


J'avais le modèle, il me manquait la laine. Le patron du pull Louize conseillait la laine Cyclade de chez Fonty mais j'avais décidé de n'utiliser que des laines que j'avais en stock dans mon armoire, grande résolution du 1er Janvier !

Et c'est comme ça que je suis tombée sur 8 pelote de Soyeuse de chez Fonty, en coloris 115, un joli prune, un peu foncé mais pas trop.


Soyeuse, c'est un fil composé de 70% de laine mérino et 30% de soie. La laine mérino apporte de la douceur au toucher et de la chaleur au porter du pull tandis que la soie ajoute un aspect brillant qui fait de ce fil un classique atemporel qui nous réconforte et nous réchauffe les jours de pluie tous gris.

Et donc, ni une ni deux, je tricote mon pull tranquillement. Tranquillement mais assez rapidement au final, le modèle se tricote assez facilement, et le point de dentelle est très agréable à tricoter. Et puis j'aime beaucoup tricoter les pulls de haut en bas, j'ai toujours l'impression de tricoter un mandala jusqu'à la séparation des manches et ensuite le corps se tricote de façon plus fluide. J'ai envie de manches ballons depuis longtemps, pour deux raisons : on évite les diminutions progressives des manches, et le rendu final avec le rétrécissement assez soudain de la manche pour enlacer le poignet. Avec tout ça, le pull était fini en moins d'un mois !


Et puis il a dormi sur mon canapé jusqu'en août. Il fallait rentrer les fils - je déteste rentrer les fils - et il faisait 40 degrés et un soleil magnifique depuis mars, donc aucune raison de se presser.

J'ai finalement réussi à le finir en août, juste avant de partir en vacances d'été ! Et en en parlant avec une amie (qui se reconnaîtra), elle a eu envie du même pull, avec la même laine mais dans un coloris différent, un rose plutôt doux. Alors une fois n'est pas coutume, j'ai pris la commande et je lui ai tricoté son modèle !


Et c'est ainsi que les deux pulls Louize tricotés en Soyeuse vivent une vie bien remplie, l'un à Montreuil dans une grande maison, et l'autre à Paris, pas très loin de la cathédrale Notre-Dame.


Fin de l'histoire.

[Arbore fièrement son pull tout juste fini]

© 2023 by I Made It!. Proudly created with wix.com